19 août 2017

MEATBALLS (Ivan Reitman - 1979)

09

Résumé: 

Tripper Harrison est le leader des moniteurs de l'une des colonies de vacances les plus coûteuses mais aussi des plus populaires des Etats-Unis. Son plus grand désir, que sa collègue Roxanne lui tombe dans les bras. Parallèlement à cet objectif , Tripper se liera d'amitié avec l'un des enfants à sa charge lequel à du mal à s'intégrer mais qui finira, grâce à l'aide de son mentor, a devenir populaire auprès de ses camarades.

0102

Mon avis: 

On prend les mêmes et on recommence ! Suite au succès d'Animal House, le scénariste Harold Ramis et le producteur/réalisateur Ivan Reitman réitérèrent avec « Meatballs » comédie mettant en scène une bande de moniteurs d'une colonie de vacances naviguant entre drague, compétition et divertissement.

Deuxième réalisation de Reitman, « Meatballs » est l'exemple type des comédies pour jeunes de l'époque et qui furent un tremplin pour bon nombre de comédiens ayant fait leurs débuts au sein des émissions « Second City » et « Saturday Night Live ». Alors qu'Animal House fut celui de John Belushi, ce nouvel opus du duo Ramis/Reitman fut celui de Bill Murray.

0403

Ami des deux comparses, Murray fut engagé à la dernière minute. Encore sous contrat avec la production du « SNL » ce n'était pas une certitude que le comédien puisse s'investir dans le film, la chance voulut que ce fut le cas et il faut bien admettre que ce fut une bonne chose tant pour la réussite du film que pour la carrière de Murray.

Dans le film il y interprète Tripper Harrison, leader du groupe de moniteurs de l'un des colonies de vacances les plus populaires des états unis. Du côté de sa vie personnelle, il flashe sur sa collègue Roxanne qu'il tente d'emballer sans résultats depuis trois ans, d'un point de vue professionnel, il se révèle être à la fois sérieux, blagueur et protecteur envers les enfants dont il s'occupe. Il ne tarde pas à prendre sous son aile le jeune Rudy Gerner , lequel se révèle au départ déprimé, mais dont l'amitié avec Tripper fera naître en lui l'enthousiasme nécessaire au bon déroulement de son séjour.

0506

Mais c'est aussi dans le lien qui lie l'adulte à l'enfant que réside le plus grand intérêt du film, et bien entendu de la présence à l'écran d'un Bill Murray qui n'en était encore qu'à ses débuts. Il faut bien admettre au vu du résultat final que sans le comédien, le film n'aurait que peu d'originalité. C'est de part la nature de sa performance que le film gagne une dimension comique non négligeable et qui est au cœur des moments les plus drôles du film. Je ne ferai pas l'erreur de négliger l'émotion que dégagent les liens qui unissent Tripper et sa collègues et ceux qui se tissent entre le moniteur et l'enfant. Le temps qu'il ne passe pas à s'occuper du groupe qui est sous sa responsabilité, il le partage entre son plan drague et son amitié avec le jeune Rudy avec lequel il joue aux cartes et fait du jogging tous les matins.

On peut reprocher beaucoup de choses au film, son manque d'originalité, sa mise en scène un peu quelconque et certains gags qui tombent à plat, mais on ne peut faire abstraction de l'investissement qu'offrent les comédiens à leurs personnages respectifs. Mention spéciale au jeune Chris Makepeace et à Kate Lynch lesquels se démarquent du reste du casting.

0708

Ce n'est sûrement pas la performance la plus inspirée de Bill Murray mais pour son premier rôle important sur grand écran, il s'en sort avec les honneurs. Contrairement à "Animal House", le succès de "Meatballs" n'était en rien assuré du fait de l'absence de stars au sein de son casting. La réussite tant commerciale que critique du film fut une surprise à sa sortie. Ce fut aussi le départ d'une longue collaboration entre Murray, Reitman et Ramis qui s'étala sur plus de dix ans.

En conclusion, "Meatballs" est une comédie qui s'inscrit dans la lignée de celle qui firent la gloire du genre entre la fin des années 70 et le début des années 90. Pas une grande réussite en soi mais le numéro de Bill Murray vaut à lui seul de prendre le temps de découvrir ce film mineur, imparfait mais amusant. Ceux qui sont hermétiques au genre, passez votre chemin... ceux qui veulent découvrir les débuts de Bill Murray et de sa collaboration avec le duo Reitman/Ramis, ce film vaut la peine d'être découvert.

Posté par nicos31 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,