05 janvier 2018

VALERIAN ET LA CITÉE DES MILLE PLANÈTES (Luc Besson - 2017)

12

Résumé: Les agents Valerian et Laureline sont mandaté pour protégé le commander Arun Filitt et de découvrir qui se cache derrière les curieux évènements qui ont lieu dans une des zones retirées d'Alpha, la citée des milles planètes. 

Mon avis:

Je vais commencer par préciser que je n'ai pas lu en intégralité la bande dessiné de Christin et Mézière, j'en ai lu deux albums et j'ai décroché... pourtant je les ai tous, mais j'ai pas trouvé le temps pour les lire. Donc voilà, juste pour dire que je n'aborderais pas le côté "adaptation" dans ma critique. 

J'ai vu "Valerian" deux fois, la première au cinéma et la seconde en Blu-Ray. J'admet, la première fois je l'avais trouvé sympa, un bon divertissement comme j'aime bien en voir de temps en temps mais je ne l'avais cependant pas trouvé très trenscandant. Oui, j'ai lu des critiques disant que c'était un grand film de science-fiction, que Besson avait réussit a faire quelque chose d'unique, de monumental. Je n'avais pas été d'accord avec cela à sa sortie, je le suis encore moins aujourd'hui. 

Attention, je ne le considère pas comme un mauvais film au contraire cela reste un divertissement agréable à regarder mais j'en attendais tellement plus. On te vendais cela comme le film le plus chère du cinéma français (ce qu'il est) et qu'il allait devenir une référence dans le genre de la science-fiction... ce que personnellement je ne conçoit pas vraiment. 

J'en viens à Luc Besson, je l'ai toujours considéré comme un bon réalisateur, il a un talent de metteur en scène que je ne remettrais jamais en question et il a su utiliser tous les outils qu'il avait à sa disposition avec beaucoup de générosité. On peut parfois évidemment remettre en question certains mouvements de caméra, de choix en matière de découpage, etc etc... malgré tous Besson (au niveau de la mise en scène j'insiste la dessus) maîtrise parfaitement la mise en images de son univers.

Oui, l'univers qu'il propose dans "Valerian" est riche, très riches même. Je pense que l'on doit retrouver pas mal d'éléments de la BD ce qui, si c'est vrai, joue en la faveur de Besson en terme d'adaptation. Le problème, le gros problème de ce film c'est son scénario. Alors oui le dernier Besson nous offre un bel univers, mais cela ne suffit pas malheureusement pour faire de "Valerian" un bon film de S-F. Mais c'est le problème inhérent à tous les films du réalisateur depuis "Le cinquième élément", c'est la qualité plus que contestable de leurs scénarios.

Les premières quarante minutes sont bluffantes, je trouve que Besson a bien réussit à mettre en place à la fois son univers visuel mais aussi présenter ses personnages, et l'intrigue principal. (spoilers) Malheureusement cela se gâte à partir du moment ou Valerian part à la poursuite des extra-terrestres qui ont enlevé le commander Arun Filitt l'officier qu'il doit protéger, et qu'il finit par se crasher avec sa "navette". Ne répondant pas aux appels de sa co-équipière Laureline, cette dernière va sur les lieux du crash pour le sauver mais à peine sont ils réunis qu'elle se fait enlever et là Valerian passe au moins vingt cinq bonnes minutes à la rechercher. Cela nous plonge dans une sous intrigue sans véritable intérêt qui a pour conséquence de ralentir l'action du film à un point tel que j'ai faillit complètement décrocher.

Durant ce passage du film, Besson nous présente une gamme de personnages qui, à l'image de l'intrigue qu'ils servent, n'ont aucun véritable intérêt et dont les deux principaux sont bien entendu celui du patron du club et de son artiste star. Le premier est joué par Ethan Hawk dont la participation au film de Besson m'était totalement inconnu. Pourvue d'un costume et d'un look complètement ridicule, Hawk n'apparaît que durant cinq minutes (plus ou moins) et je trouve que son talent est bien mal employé. 

Le second personnage est celui interprété par Rihanna, l'artiste Bubble, une alien capable de changer d'apparence et qui aidera Valerian à sauver Laureline. La pareille, le personnage est très mal amené et surtout sans épaisseur en tout cas pas suffisamment pour nous faire nous attacher a elle. Ce qui fait d'ailleurs que lorsque son celle-ci meurt on ne se sent pas particulièrement touché. C'est dommage car Bubble aurait put être un personnage intéressant si il avait été traité correctement, mais c'est pas le cas. De plus je ne vois pas trop en quoi le choix de Rihanna pour joué le rôle était une bonne idée, a part bien entendu le fait qu'elle soit populaire dans le monde entier. 

Une fois ce long intermède passé, Besson essai tant bien que mal à revenir à son intrigue principal qui est celle de l'enlèvement du commander Arun Filitt, des raisons de son rapt et de l'espèce extra-terrestre qui se cache derrière. Moi le problème que j'ai eu c'est qu'après ces trente minutes de cette sous intrigue j'ai eu du mal à me réintroduire dans la principal. 

Besson à du mal à gérer son histoire, on dirait part moment qu'il ne s'y intéresse pas vraiment et qu'il se concentre uniquement sur l'aspect visuel du film (comme dit plus haut). Déjà j'ai su très vite qui était le grand méchant du film, aucune surprise lors de la résolution du mystère. Dès l'apparition du personnage, la présentation qui nous en est faite, j'ai su que c'était lui qui serait montrer comme le responsable de l'évènement qui à poussé les aliens a enlevé le commander. J'aurais aimé que l'intrigue soit pourvu de twist inattendu hors il n'en est rien. C'est vraiment un final assez prévisible, en fait tout est prévisible dans ce film et c'est vraiment décevant par ce que l'univers qu'il propose est tellement intéressant que si il avait servit une bonne histoire cela aurait put être une belle réussite. 

Bon, je vais conclure cette critique en parlant des comédiens et tout particulièrement du duo vedette : Valerian et Laureline. Dans le rôle titre l'on retrouve Dane DeHaan, acteur que l'on a pu voir dans des films tels "Chronicles" et " A cure for life" ou encore "Amazing Spiderman". Dans la mesure ou je n'ai lu que deux albums je ne saurais vraiment dire si le personnage tel qu'il nous est présenté dans le film correspond au Valerian d'origine mais pour avoir lu certaines critiques je sais que pas mal de trait de caractère du personnage ont été intégré par Besson et souvent pas pour le meilleur.

En effet, je dois dire que le côté frimeur, dragueur, prétentieux et arrogant du Valerian de Besson fait que j'ai trouvé le personnage assez antipathique. J'avais espéré que celui-ci changerait à fur et à mesure que l'intrigue avancerait, qu'il gagnerait en humilité et en sagesse mais malheureusement ce n'est pas le cas. Il n'a pas évolué d'un iota et cela de la première à la dernière minute si bien que je n'ai pas pu m'attacher véritablement à lui. En ce qui concerne la performance d'acteur de Dane DeHaan et bien je dois dire que je l'ai trouvé assez bon dans le rôle malgré que l'on perçoit tout de même par moment qu'il ne semble pas s'y investir à fond. C'est un bon acteur et il s'en sort plutôt bien dans l'ensemble. 

Pour ce qui est de Cara Delevingne elle est assez convaincante dans le rôle de "Laureline". Contrairement à l'avis de certaines personnes je trouve que c'est une bonne actrice et elle s'avère finalement l'un des points forts du film. La relation entre son personnage et celui de Dane DeHaan n'est pas particulièrement intéressante et leurs échanges verbaux sont assez banal. Cette relation je t'aime moi non plus qu'ils entretiennent finit, au bout d'un moment, à devenir pénible. C'est trop poussé, trop forcé. 

Après voilà, je ne sais pas trop quoi dire de plus sur le dernier film de Luc Besson si ce n'est qu'il est plein de défauts que ce soit au niveau de sa narration, de ses personnages etc etc... malgré cela j'ai prit tout de même un certain plaisir a suivre les aventures du duo Valerian et Laureline. C'est divertissant, ca prend pas la tête, on n'en prend plein les yeux (Weta Digital a fait un super travail) mais on n'a pas forcément envie d'y retourné.