08 août 2017

LES BANLIEUSARDS (Joe Dante - 1989)

0124

Résumé: 

Les habitants de "Mayfield Place", petite banlieue américaine, voient s'installer une toute nouvelle famille dans une des maisons de leurs rue. Ces derniers, les Klopeks, vivent dans l'isolement le plus complet. Ray Peterson, Art Weingartner et Mark Rumsfield soupçonnent les Klopeks d'être des assassins et commencent à mener l'enquête.

0125

Mon avis:

Après les échecs consécutifs que furent "Explorers" (1985) et "L'aventure intérieure" (1987) le réalisateur Joe Dante se lança dans la réalisation de cette petite comédie macabre qu'est "Les Banlieusards" et cela en s'appuyant sur un scénario incomplet. En effet, c'est à cette époque qu'une grève des scénaristes éclata, ralentissant la production d'un grand nombre de films mais pas celle de celui de Dante.

Le réalisateur choisit d'improviser au jour le jour le développement de l'intrigue, s'appuyant énormément sur le talent de ses acteurs. De ceux-ci se distingua tout particulièrement Tom Hanks, lequel possédait un grand don pour l'improvisation. Un talent qu'avaient également la plupart des membres du casting et qui permit au film de voir son histoire progresser au fur et à mesure que le tournage avançait. 

0126 L'on peut également saluer l'intelligence dont Dante fit preuve à travers un mise en scène énergique mais ne jouant jamais sur l'excès visuelle là où beaucoup aurait choisis de miser cette carte. Le réalisateur de "Gremlins" eut la bonne idée d'encadrer ses comédiens le moins possibles afin de leurs laisser un large espace de manoeuvre tout en préservant son pré carré et se laissant aller à user de sa propre créativité au niveau de la structure de sa réalisation. 

"Les banlieusards" propose aux spectateurs une grande gamme de gags tous aussi drôle les uns que les autres. D'une finesse rare, l'humour n'est jamais lourd mais se révèle particulièrement noire, macabre même mais sans trop l'être malgré tout. A aucun moment l'on ne peut reprocher aux comédiens d'en faire trop et l'on ne peut qu'être admiratif devant la façon dont ils ont su tirer le meilleur parti de leurs personnages sans savoir vraiment où ils pourraient être amené à aller. 

Que puis je dire de plus des "Banlieusards" si ce n'est que ce film trop peu connu chez nous mérite d'être découvert par le plus grand nombre de personnes. Aux Etats-Unis cette comédie à acquit le statut de film culte et il n'y a aucune raison, surtout maintenant que le film est sorti Blu-ray, qu'il n'en soit pas de même ici. Un très agréable moment à passer, voilà ce qu'est le film de Joe Dante. Le réalisateur de "Gremlins 1 et 2" met dans le mille une fois de plus et nous propose 1h35 de pure délire. A voir absolument!


01 août 2017

PANIC SUR FLORIDA BEACH (Joe Dante - 1993)

097

Résumé: 

Key West, Floride 1962. Alors que la peur provoqué par la mise en place de missiles à Cuba par les soviétiques gagne toute la population du pays, le producteur d'Hollywood Lawrence Woolsey à décidé de profiter de l'hystérie collective pour présenter sa toute nouvelle production "Mant" , un film d'horreur projeté grâce à un tout nouveau système révolutionnaire. Ce dernier, pas encore très au point, provoquera un véritable cataclysme dans la salle et le jeune adolescent Gene et ses amis devront y faire face. Une journée de folie peut commencer!

099

Mon avis : 

Passé complètement inaperçu lors de sa sortie en salle, "Panic sur Florida Beach" n'en reste pas moins le film le plus personnel de son metteur en scène. Joe Dante, réalisateur de Gremlins 1 et 2, livrait ici un vibrant hommage aux films de série B des années 60. Le personnage de Lawrence Woolsey présentement joué par John Goodman est directement inspiré de William Castle, l'une des figures de ce cinéma qui tout comme Hitchcock faisait toujours l'introduction des bandes annonces de ses productions. Le comédien fait d'ailleurs merveille dans le rôle et il faut bien avouer que sa performance est l'un des points forts du film.

0100

Dans ce film la réalité dépasse de loin la fiction à un point tel que l'on ne sait plu faire la différence entre les deux. Ce qui se passe dans cette salle de cinéma est la réalité où est ce les simples conséquences de l'égocentrisme du producteur? Woolsey est un homme tellement passionné par le septième art qu'il n'hésite pas à en faire de trop pour faire vibrer les spectateurs et cela malgré les risques qu'ils leurs fait courir.

0101

"Panic sur Florida Beach" fut l'occasion pour Dante de mettre en lumière, pour ceux qui ne l'ont pas vécu, une époque aujourd'hui révolue durant laquelle la paranoïa était monnaie courante. La menace nucléaire était au coeur de cette période et engendrait auprès de la population la peur. Un sentiment qui s'accentua dangereusement lorsqu'en octobre 1962 les soviétiques installèrent des missiles directement pointé sur les côtes de Floride. Le réalisateur met ici en scène les mesures de protection mises en vigueur et enseigné dans les écoles lors des exercices d'alertes instaurés.

L'absurdité et la bêtise de ces exercices qui consistaient à ce mettre sous les tables et de se recroquevillé sur soit. Comme si une vulgaire planche de bois allait protéger qui que ce soit d'une explosion nucléaire!! Où est la raison la dedans?! Nul part et c'est bien cela que Dante veut nous montrer.

0103

Que ce soit au cinéma où au sein de la société la folie est partout et le film est une illustration délirante de cette époque troublé durant laquelle la peur régnait en maître. La force du long métrage réside surtout dans sa deuxième partie où la folie prend le pas sur la vie quotidienne. Les séquences dantesque s'enchaînent à un rythme effréné le tout porté par une mise en scène à la fois élégante et entraînante. "Panic sur Florida Beach" est un chef d'oeuvre, un film débordant d'imagination et le meilleur film de Joe Dante.

Posté par nicos31 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 juillet 2017

EXPLORERS (Joe Dante - 1985)

043

Résumé: Après avoir fait le même rêve, trois enfants décident de le concrétiser et ils découvrent ensemble que le résultat leurs permet de voyager dans l'espace. A eux trois, il créer une capsule spatiale qui va leur permettre d'entrer en contact avec une forme de vie extraterrestre.

044

 Mon avis:

Suite aux succès de son film "Gremlins" le réalisateur Joe Dante croula sous les propositions dont faisait parti "Explorers".  Bien que la production ne lui laissait pas beaucoup de temps pour préparer le tournage Dante, à la lecture du scénario, pensait qu'il pouvait en faire quelque chose et se lanca dans l'aventure. Une décision qu'il regrettera bien vite car les studios ayant changé de direction entre le moment où ils lui proposèrent le projet et le moment du tournage, ces derniers lui mirent la pression pour sortir le film avant la date prévu. Le réalisateur n'eut donc pas la possibité de faire le film qu'il voulait et garde encore aujourd'hui un souvenir amère de cette expérience. Pourtant, force est de constater que le film à des qualités et je comprends parfaitement qu'il soit devenu culte!

D'abords son casting composé, pour ce qui est des principaux personnages,  par trois enfants acteurs aux talents certains. Deux d'entre eux se distingues tout particulièrement, j'ai nommé Ethan Hawke et River Phoenix. Le premier eu par la suite une immense carrière composé de rôles marquants dans des films qui les sont tout autant: "Bienvenue à Gattaca", "Training Day", "Before Sunrise", "Sinister", "Le cercle des poètes disparus" n'en sont que quelques exemples parmi une filmographie qui s'étalent sur une trentaine d'années. L'on peut dire que déjà à l'époque le comédien avait déjà son destin tout traçé dans l'industrie du cinéma.

045

A ses côtés l'on pouvais retrouver le tout jeune et débutant River Phoenix, un enfant acteur au talent plein de promesse mais qui connut un destin tragique en mourant à l'âge de 23 ans d'une crise cardiaque dût fait de son addiction à la drogue. Sa performance dans "My Own Private Idaho" (1991) restera parmi les plus belles de toutes l'histoire du cinéma! Il restera à jamais dans les mémoires des cinéphiles comme le Michael Waters du film de Gus Van Sant. Il fut aussi la version jeune d'Indiana Jones dans les premières minutes du troisième opus des aventures de l'archéologue "Indiana Jones et la dernière croisade". 

"Explorers" est un film comportant autant de qualités que de défauts. Défauts que l'on trouve tout particulièrement durant la dernière partie du long métrage. L'on se rend compte qu'à partir du moments où les trois héros se retrouvent dans l'espace le film ne sait pas trop dans quel direction il va.  Sans certitudes, je pense que c'est arrivé a ce niveau que Joe Dante n'a pu qu'improviser une conclusion du fait du manque de temps qu'il avait pour boucler le tournage et encore plus pour pouvoir faire le montage du film.

046

En effet, le dernier tiers d'Explorers souffre d'un certain manque de cohérence et dénote clairement avec le reste du film. Pour ce qui est du final, l'on peut  regretter qu'il soit si vite expédier et pourtant il a le mérite de renouer avec l'esprit des deux premiers tiers du film. En effet la magie, la créativité, le rêve, la science est au centre de la première heure du film et chacun de ces éléments se côtoient avec tellement d'intelligence et de coeur qu'ils nous font très vite nous passionner par les aventures du trio formé par Ethan Hawke/River Phoenix et Jason Presson. Si il faut retenir une chose du film de Joe Dante c'est la façon dont il apporte sa part de rêve aux spectateurs et cela malgré une dernière demi-heure quelque peu brouillonne.

047

En conclusion, "Explorers" est une oeuvre cinématographique imparfaite mais entraînante qui a le mérite de savoir exploité un maximum ses qualités. Joe Dante prouvait une fois de plus qu'il est un metteur en scène de valeur dont l'immense talent pour la mise en scène à permis à l'intrigue du film de garder une certaine pertinence et cela malgré la difficulté qu'elle a à se maintenir jusqu'à la fin. "Explorers" n'est certes pas le film de plus réussit de Joe Dante mais l'on ne peut nier qu'il possède un charme non négligeable. Honnêtement, j'ai beaucoup d'affection pour ce film. 

Posté par nicos31 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 juillet 2017

PIRANHA (Joe Dante - 1978)

028

Résumé: Après qu'un jeune couple ait disparu au cours d'une randonnée, l'enquêtrice Maggie McKeown est envoyé sur leurs traces pour les retrouver. Pour la guidée dans les montagnes Maggie obtient de l'aide de Paul Grogan, un homme divorcé élevant tous seul sa fille. Leurs investigations les mèneront à découvrir l'existence d'un vieux projet gouvernemental datant de l'époque de la guerre du Viet-Nam dont l'objectif était de faire des piranhas une arme redoutable contre l'ennemi communiste. Ils ne faudra pas longtemps avant que les poissons carnivores, génétiquement modifiés, ne se mettent à dévorer des innocents. Paul et Maggie n'auront que quelques heures devant eux pour neutraliser les piranhas avant que ne soit ouvert le tout nouveau parc d'attraction aquatique. 

029

Mon avis: Après avoir été responsable de montage de bande annonces pour le producteur indépendant qu'était Roger Corman le roi de la série Z (la plupart de ses productions étant des films vraiment dure à regarder tellement ils sont médiocres) le futur réalisateur de "Gremlins" Joe Dante se vu être attribuer par le fondateur de la société "New World Picture" la mise en scène de "Piranha" film dérivé des "Dents de la Mer" dans le but de surfer sur la vague du succès du film de Steven Spielberg.

Tiré d'un mauvais scénario que Roger Corman acheta au producteur Chako Van Leeuwen et dont la réécriture fut confier au jeune écrivain John Sayles dont le roman "Pride the Bimbos" fut un succès retentissant, "Piranha" se révèle être au final un petit film de monstre marin dont le niveau, un peu au dessus des habituelles production de Corman, attira l'attention d'Hollywood sur son metteur en scène lequel allait connaître un ascension fulgurante. 

030

On pourra dire tout ce que l'on voudra sur le film  mais force est de constater qu'avec cette première réalisation en solo (un an plus tôt il co-réalisa avec Allan Arkush "Hollywood Boulevard") Joe Dante nous prouvait déjà son potentiel en tant que réalisateur. En effet, l'ensemble se révèle être très efficace de part sa structure narrative et la nervosité de sa réalisation. Bien qu'ayant prit un petit coup de vieux cette petite production de genre tient le spectateur en haleine en nous proposant une intrigue assez simpliste mais prenante.

Parsemé de séquences d'humour le film n'oublie jamais le genre dans lequel il s'inscrit et nous propose des moments particulièrement sanglants. L'attaque des enfants par les Piranha est le genre de séquences qu'il serait difficile de reproduire tant l'industrie est devenu aseptisé.

031

Comme souvent chez Dante l'on retrouve au coeur de l'intrigue un sous-texte politique et l'armée en prend sacrément pour son grade ici présent. Il ne faut pas oublier que ce film fut fait peu de temps après la fin de la guerre du Viet-Nam, une époque particulièrement troublé pour les Etats-Unis d'Amérique et cela Dante et son scénariste n'hésite pas à la souligner. Pour ce qui est des effets-spéciaux ils ont clairement vieillit mais pourtant cela n'altère en rien l'efficacité des séquences d'horreur pure. Le côté Kitsch est d'ailleurs un aspect très agréable du film.

Au niveau des acteurs chacun d'entre eux nous propose une performance assez convaincante. Alors que fut envisager Peter Fonda pour jouer le rôle principal ce fut finalement Bradford Dillman qui obtint le rôle, la star de "Easy Rider" ne pouvant pas se libérer à la date prévu. En effet, le comédien n'accepta de s'engager sur le film que si les effets-spéciaux étaient de qualités mais avec le temps qu'il fallut à la production pour arriver à un bon résultat le comédien avait accepter un autre job. Au final, et même si il n'a pas le charisme d'un Fonda, Bradford Dillman se révèle parfait dans le rôle du montagnard bourru qu'est le personnage de Paul Grogan. A ses côtés Heather Menzies, actrice de télévision, apporte son intelligence et sa force au travers le rôle de l'enquêtrice Maggie McKeown.

032

S'ajoute au casting la star de "L'Invasion des profanateurs de sépultures" Kevin McCarthy, acteur de renom qui fait merveille dans le rôle du scientifique fou Robert Hoak. L'acteur remplaça aux pieds levé un autre comédien Eric Breaden, lequel refusa de s'engager dans "Piranha" après une seule journée de tournage. Quelle bonne idée il a eut la! Je pense que Kevin McCarthy est bien meilleur que le précédent choix de Dante ne l'aurait été et de ce tournage naquit une grande amitié entre le comédien et le réalisateur. Une amitié si forte que tous deux collaborèrent un grand nombre de fois par la suite.

033

 On retrouve également Dick Miller, comédien ayant joué dans un grand nombre de productions de Roger Corman et qui joua par la suite dans la plupart des films de Joe Dante. On retiendra bien entendu tout particulièrement son interprétation de Murray Futerman dans "Gremlins" et sa fameuse réplique "saloperie de voiture étrangère".

Que Puis je dire d'autre de "Piranha" si ce n'est que c'est une oeuvre sympathique à regarder. Une petite série B sans prétention mais qui permis au réalisateur Joe Dante de faire la preuve de son don pour la mise en scène. Pas un chef d'oeuvre, mais un film plaisant à regarder. 

11 juillet 2017

L'AVENTURE INTÉRIEURE (Joe Dante - 1987)

048

Résumé: Tuck Pendleton, pilote de l'aéronavale dont l'alcoolisme à ruiné ses chances d'intégrer le programme spatial se porte volontaire à une expérience visant à tester la miniaturisation d'un submersible. Tuck sera chargé de piloter le véhicule à l'intérieur du corps d'un lapin. Mais le jour J arrivé, le labo où a lieu l'expérience se fait attaquer par un groupe de mercenaires aux services d'un puissant homme d'affaire. Ayant réussit à prendre la fuite avec la seringue contenant le mini-submersible piloter par Tuck, le responsable du projet injecte le contenu de la seringue dans le corps de la première personne venue. Celle-ci n'est autre de Jack Potter, un simple employer de magasin hypocondriaque. Une fois que Tuck se sera rendu compte qu'il a été injecter dans le corps de Jack, il prendra contact avec lui et lui expliquera la situation. Ensemble, ils devront trouver un moyen de récupérer la puce qui permettra à Tuck de retrouver sa taille normale et d'arrêter les personnes responsables de la morts des membres de l'équipe d'expérimentation. 

049

Mon avis: 

Deux ans après l'échec que fut "Explorers" et dont la production laissa un goût amère au réalisateur, Joe Dante retrouva Steven Spielberg, producteur de son plus gros succès qu'est "gremlins" , pour cette comédie de science-fiction particulièrement drôle qu'est "L'aventure Intérieure"! Malheureusement bien que Joe Dante ait, de son propre aveux, prit énormément de plaisir à tourné ce film il ne connut pas le succès qu'il espérait qu'il aurait. En effet, alors que tous les éléments étaient réunis pour en faire un succès commercial tels que d'excellents acteurs ayant à l'époque une grande renommé, un scénario à la fois intelligent et drôle, de très bons effets-spéciaux et l'un des producteurs-réalisateurs les plus puissants d'Hollywood, "L'Aventure intérieure" fut un échec au box-office. La raison principale de cet échec releva en grande partie d'une première promotion catastrophique et d'une seconde qui le fut presque autant.

050

Le public ne se bouscula pas dans les salles pour découvrir cette oeuvre qui avait pourtant et a toujours tous pour séduire. En tout première lieu je tiens à souligner que ce film fait partie de ceux qui ont bercés mon enfance et auxquels je voue une affection toute particulière. J'ai toujours eu beaucoup de plaisir à le revoir et ce même plaisir demeure encore aujourd'hui. Des années se sont écoulés depuis la toute première fois où je l'ai vu et pourtant à chaque fois que je le revois je lui trouve de nouvelles qualités. Je me contenterais ici présent de souligner celle qui me paraissent dignes d'être le plus mises en avant tels la perfection de son intrigue qui se révèle à la fois divertissante, intelligente et offrant la part belle à ses protagonistes. A ce niveau je mettrais tout en haut de la liste la performance exceptionnelle d'un Martin Short qui était, de mon point de vu, au sommet de son talent pour la comédie. Chacune de ses scènes sont des moments où l'hilarité est au rendez vous. Ce n'est pas un secret, Short est un génie du comique et je pense qu'il n'a jamais été meilleur que dans le rôle de Jack Potter.

051

En second vient la performance d'acteur de Dennis Quaid, lui aussi un comédien de talent, à la carrière inégale mais qui à plusieurs reprises à su nous étonner de part l'investissement personnel qu'il offrait a ses rôles. Bien que plus rares à l'écran qu'à une certaine époque, Quaid est encore à mes yeux un immense comédien qu'Hollywood néglige depuis bien trop longtemps. Le connaissant bien plus dans le registre dramatique que dans celui de la comédie, force est de constater qu'il possède une véritable don dans ce domaine et que son interprétation du commandant Tuck Pendleton en est la parfaite démonstration! Ce fut d'ailleurs durant le tournage de "L'aventure intérieure" que le comédien rencontra celle qui allait devenir pendant une dizaine d'années sa compagne dans la vie, l'actrice Meg Ryan. Jouant le rôle de Lydia Maxwell, journaliste et ex-petite amie de Tuck, elle apporte une touche de charme non négligeable à l'ensemble. Enfant elle me faisait déjà craquer et encore aujourd'hui je la considère comme l'une des meilleures actrices américaines de ces trente dernières années. Il est vraiment bien dommage qu'un tel talent soit si peu exploité aujourd'hui, tellement peu que je n'arrive même plus à me rappelez de quand date le dernier film qu'il m'ait été donné de voir avec elle.

052

Quant au reste du casting, l'on retrouve comme de coutume des comédiens fidèles à Joe Dante et cela malgré le peu de minutes que certains d'entre eux ont à l'écran. L'on peux cité parmi eux le comédien Dick Miller dans le rôle d'un chauffeur de Taxi. L'acteur jouant dans presque tous les films du réalisateur et cela depuis son tout premier film "Hollywood Boulevard" n'est présent que l'espace d'une seule scène mais durant laquelle il bénéficie d'excellents dialogues. On ressent également beaucoup de plaisir en regardant les séquences avec Robert Picardo, lui-même fidèle collaborateur de Dante ( "Hurlements", "Gremlins 2", "Les Banlieusards", "Panic sur Florida Beach", ...) et qui trouve dans le personnage du fameux Cow-Boy l'un de ses meilleurs rôles. N'oublions pas non plus l'acteur Kevin McCarthy jouant ici le grand méchant du film et qui lui-même joua dans un grand nombre de films de Joe Dante depuis "Piranha" (1978), premier film important du réalisateur.

053

Au niveau de la mise en scène il n'y a absolument rien à redire, le metteur en scène sait parfaitement où il va dans le traitement visuel de l'intrigue de son film et l'on ne peut que saluer la maîtrise dont il fait preuve, tant durant les moments de pures comédies quand dans ceux à effets-spéciaux lesquels, il faut le souligner, n'ont pas prit une ride. Le film obtint d'ailleurs l'oscar des meilleurs effets visuels. Que puis je ajouter d'autre si ce n'est que "L'Aventure Intérieure" fait parti de ces films qui ont acquit au file des années le statut de films cultes. Il a sa base de fan aujourd'hui, dont je fais partie, et je suis sûr que cette même base s'élargit à chaque fois qu'une nouvelle personne découvre cette oeuvre cinématographique qui se révèle être bien plus qu'une simple comédie, bien plus qu'un simple divertissement, mais un film qui possède une âme et du coeur. Une vraie perle du cinéma des années 80 et qui a sa place dans le panthéon des meilleurs films qu'Hollywood à su nous offrir. Une oeuvre inoubliable et incontournable!