30

Résumé: Suite à la fausse couche de son épouse l'ambassadeur américain Robert Thorne se voit proposer d'adopter un enfant: Damien. Durant les premiers mois tout semble se passer normalement jusqu'a ce qu'une série d'évènements inexplicables se déroulent. La nurse de l'enfant se suicide lors d'une fête d'anniversaire, Damien fait une crise de panique en allant à l'église, les animaux du ZOO semblent devenir fou en sa présence... et si Damien n'était pas un enfant comme les autres? Et si il représentait un danger? Et si il était l'antéchrist? Thorn devra mener son enquête sur les origines plus que mystérieuse de son son fils.

Mon avis:

C'est avec "La Malédiction" que Richard Donner, futur réalisateur de la saga "L'Arme Fatale", allait se faire une réputation. En effet, après le succès que fut "L'Exorciste" de William Friedkin, les scénario mettant en scène le démon devinrent très rentables et il ne fallut pas longtemps aux studios Fox pour jeter leurs dévolue sur le scénario de David Seltzer. Bien leurs en prit car le film fut un bon succès et donna naissance à trois suites, dont deux particulièrement mauvaises d'ailleurs. 

Il fallut bien sûr trouver les bons acteurs et leurs choix pour le rôle de Robert Thorne se porta sur Gregory Peck. Alan Ladd le producteur, ayant conscience du deuil qu'était en train de vivre le comédien à la même époque (Peck venait de perdre son fils Jonathan), ne se sentait pas à l'aise lors de la proposition mais Peck accepta.

Dès leurs le projet fut définitivement lancer et on peut dire que le résultat est on ne peut plus satisfaisant, car "La Malediction" reste un modèle du genre. Ce n'est pas un film d'épouvante, Richard Donner ne l'aurait pas fait si il avait vu le scénario de cette façon. Le metteur en scène l'a donc aborder à la façon d'un thriller et l'on y retrouve d'ailleurs tous les éléments qui font le succès du genre.

Rien que l'illustration du mal est l'une des principale qualité du film et cela au travers de la mise en scène sobre et sans effets superflues d'un Richard Donner inspiré qui allait développer ici un style a part entière. Grâce a un scénario solide, bien que d'une évidente simplicité, le metteur en scène réalisait ici un film mélangeant suspense, religion et drame le tout avec un évidente ingéniosité.

Les acteurs sont tous formidables, Gregory Peck le premier car il nous livre ici une performance de haut niveau et il faut bien avouer que l'on avait rarement l'occasion de le voir jouer dans un film de ce genre. Lee Remick se révèle être elle aussi parfaite dans le rôle de la jeune mère passant de l'amour à la méfiance envers cet enfant dont le comportement change au fur et à mesure que le film avance. "La Malédiction" est un thriller particulièrement efficace, un classique du genre. Du très bon cinéma!