37

 Résumé: 

A la fin des années 60 alors que la guerre du Viet-Nam fait rage le pilote Billy Covington est recruté par la compagnie "Air America" une branche civile de la C.I.A qui opére sur tout le territoir du sud Est asiatique et principalement au Laos. Il se lie d'amitié avec Gene Ryak, pilote expérimenté et désabusé qui ne croit plus depuis longtemps au conflit. Covington ne tarde cependant pas à découvrir que son gouvernement ainsi que la compagnie pour laquelle il travaille désormais est impliqué dans un gigantesque trafic de drogue.

39

Mon avis:

Voilà un film fort peu apprécié des critiques et du public nombreux sont les avis mitigés et parfois carrément négatifs que j'ai pu lire à son sujet pourtant en ce qui me concerne je ne saurais trop le défendre. Alors oui certes, ce n'est pas un chef d'oeuvre j'en convient ni même une grande réussite mais il reste malgré tout un très bon divertissement. De ce genre de production je n'attends pas plus qu'il me permette de m'évader une tout petit peu de mon train train quotidien et "Air America" y parvient à la perfection. 

40

Le film de Roger Spottiswoode, réalisateur qui nous a offert tout même pas mal de navets dont l'un des pires James Bond de la saga avec "Demain ne meurt jamais", réalisait ici l'un de ses trois meilleurs films avec "Randonnée pour un tueur" en 89 et "J'ai serré la main du diable" en 2007. Dans le cas de "Air America" Spottiswoode propose un mise en scène il est vrai assez quelconque mais tout du moins assez efficace pour ce genre de production. Ce n'est pas le genre d'oeuvre cinématographique qui demande le plus d'exigence de réalisation et en cela celle de Spottiswoode remplit aisément le cahier des charges. 

L'attrait principal du film tiens bien entendu du duo formé par Mel Gibson et Robert Downey Jr dont l'alchimie à l'écran est une évidence. Quand on sait que par la suite ils sont devenu de très bons amis dans la vie réel je ne suis personnellement pas surpris du tout. Leurs échanges font parti des meilleurs dialogues du film qui recèle pas mal de bonnes blagues ici et là. Cela passe par la complicité qui les lie et aussi de leur jeu d'acteur tout en finesse. Ils n'en font jamais de trop et en cela apporte beaucoup au film et à leurs personnages.

41

Le scénario, vaguement inspiré du livre "Air America" de Christopher Robbins, est assez simple dans sa structure mais délivre néanmoins un message anti-guerre assez convaincant. Le film se révèle par moment assez sérieux dans les thèmes qu'il aborde tout en maintenant tout au long de sa durée un ton léger pour mieux faire passer le message qu'il veut délivrer.

Les seconds rôles sont assez nombreux et savent tirer leur épingle du jeu même si de toute évidence ils ont été un peu négligé. J'aurais aimé notamment que le personnage de la jeune humanitaire intérprété par Nancy Travis soit beaucoup mieux exploité. Cela aurait donné lieu a de très bons moments, surtout si combat pour les réfugiés avait été d'avantage abordé. Mais bon, ce n'est clairement pas ce genre de film qui le fera, ce n'est pas son but non plus d'ailleurs donc je ne lui en tiens pas d'avantage rigueur que cela.

42

La bande originale est de bien entendu en phase avec l'époque durant laquelle se déroule le film et est composé de morceaux cultes tels "Pushin' Too Hard " des Seeds, "California Dreamin' " de The Mamas and the Papas", "Get Ready" des Temptations ou bien encore "Run Through The Jungle " de Creedance Clearwater Revival et " Rescue Me" de Fontella Bass... une bande originale entraînante et en parfaite adéquation avec le film. C'est d'ailleurs un point important qui me fait aimer le film en tant que grand fan de la musique de cette époque.

Alors oui, "Air America" n'est clairement pas un grand film ni une grande réussite cependant il est suffisamment divertissant et possède assez de qualités pour passer un bon moment. Cela fonctionne sur moi en tout cas. J'aime ce genre de film et je ne le cache pas, pourquoi le ferais je d'ailleurs? Un bon petit film bien sympathique.