9

 Résumé:

Joan Wilder est une jeune romancière à succès qui rêve de vivre des aventures mais qui ne les vit qu'à travers ses écritures. Quand elle apprend que sa soeur Elaine a été kidnappée Joan n'a pas d'autre choix que d'aller en colombie afin de remettre une carte comme monnaie d'échange aux ravisseurs. Cette carte conduit en effet à un célèbre joyeux "El Corazón", une magnifique émeraude qui attise toutes les convoitise. En chemin Joan fera la connaissance d'un contrebandier Jack T. Colton, un baroudeur qui ne rêve que d'une chose: gagner suffisamment d'argent pour pouvoir s'acheter un bateau afin de pouvoir faire le tour du monde. Ils s'allieront afin de sortir de la jungle et devront faire face aux multiples dangers qui se dresseront sur leur chemin. 

26

Mon avis:

C'est à la fin des années 70 que la scénariste Diane Thomas, encore serveuse dans un restaurant à l'époque, écrivit le scénario de "A la poursuite du diamant vert" (Titre vo: "Romancing the Stone"). Une fois qu'elle en eu terminé la rédaction il ne lui fallut pas plus d'un semaine pour vendre le scénario à Michael Douglas lequel cherchait depuis quelque temps déjà à produire un film grand publique. Alors qu'il n'était pas prévu à l'origine qu'il interprète le rôle de Jack Colton, Michael Douglas prit la décision de se donner le rôle à lui même alors que des acteurs tels Clint Eastwood (que les studios voulait réunir avec Barbra Streisand) et d'autres plus rentables que Douglas étaient envisagés par le studio. Le comédien obtenu finalement gain de cause et il faut bien avouer que c'est une bonne chose tant le rôle lui convient à la perfection. 

Michael Douglas voulait Debra Winger pour jouer le rôle de Joan Wilder mais ce sera finalement Kathleen Turner qui aura les faveurs des studios. Ne sachant pas qui elle était Douglas demanda à ce qu'une projection de "La fièvre au corps " (film dans lequel la comédienne venait de voir son talent reconnu) lui soit organisé mais bien que ne niant pas les qualités d'actrice de Turner il n'était pas convaincu que celle-ci puisse transmettre la naïveté et l'innocence du personnage de Joan Wilder. Douglas accepta finalement de la rencontrer et perçut en elle ce qui lui avait précédemment échappé. Kathleen Turner fut donc choisit et le couple Wilder/Colton fut formé.

27

Pour ce qui est du choix du réalisateur Michael Douglas vit son attention attirer vers Robert Zemeckis jeune cinéaste dont l'acteur/producteur avait beaucoup aimé les premiers films ("I Wanna Hold your Hand" et "Used Cars") mais qui avait la réputation auprès des studios d'être un réalisateur qui ne rapportait rien. En effet, bien que perçut de façon assez positive par la critique les deux derniers longs métrage de Zemeckis furent des échecs retentissant au box-office. Zemeckis dira d'ailleurs qu'il a apprit de ces deux échecs la leçon suivant: Ce n'est pas parce que vous faites un bon film que les gens iront le voir! Malgré la réticence des studios le futur réalisateur oscarisé pour "Forrest Gump" sera retenu pour réaliser "A la poursuite du diamant vert". 

Pour la première fois de sa carrière Zemeckis aura la responsabilité de mettre en scène un film de studios a gros budget et le succès de ce dernier lui permettra d'ailleurs de concrétiser un projet qu'il nourrit avec son confrère et ami Bob Gale (déjà producteur et co-scénariste de "I Wanna hold your hand" et "Used Cars") depuis un long moment, je parle bien entendu du cultissime "Retour vers le futur"!

Alors que Robert Zemeckis entretiendra des relations cordiale avec Michael Douglas il n'en sera pas de même avec Kathleen Turner avec laquelle le cinéaste aura de multiples accrochages. De leurs côté les studios avaient tellement peu confiance en Zemeckis et en ses capacités que, persuadé que "A la poursuite du diamant vert" allait être un échec, avaient choisit de retirer le réalisateur de ce qui aura dut être son projet suivant "Cocoon". L'avenir leur prouvera le contraire car le film fut un immense succès et Zemeckis devint avec son film suivant un des grands de l'industrie. 

28

Il faut bien dire que la formule de "A la poursuite du diamant vert" fonctionne : du danger, de la romance, des personnages hauts en couleurs, de l'exotisme, etc... tout ce qu'il faut pour faire un bon film d'aventure. Michael Douglas fait merveille dans le rôle de Jack Colton, contrebandier baroudeur au manque de classe évident mais au courage indéniable. Bien que peu sensible vis a vis de la situation dans laquelle se trouve Joan Wilder au début, voyant avant tout ce que pourrait lui rapporter le diamant si il venait à mettre la main dessus, il finit malgré tout par prendre fait est cause pour la jeune romancière. 

Bien que n'ayant pas, au début du moins, une bonne opinion de Jack Colton dont la personnalité ne correspond pas à sa vision idéalisé de l'aventurier type, elle n'est pourtant pas indifférente au charme viril du bonhomme. Méfiante à son égard elle finira pourtant par lui faire confiance et sera surprise des sentiments qu'elle finira par développer pour lui. Elle finit par dépasser ses idées reçut et à percevoir les bons côtés de l'aventurier.29

Pour ce qui est des seconds rôle il y en a bien entendu un qui se démarque tout particulièrement des autres c'est celui de Ralph interprété par Danny DeVito. Il est l'un des ravisseurs de la soeur de Joan Wilder et se révèle être l'élément comique le plus efficace du film. Le comédien semble s'en donner à coeur joie et au vu de la personnalité de Ralph je ne vois pas qui aurait put l'interprété mieux que lui.

Pour ce qui est de la mise en scène je n'ai absolument rien a redire sur elle. Zemeckis avait déjà prouver qu'il avait énormément de potentiel en tant que metteur en scène mais c'est vraiment avec "A la poursuite du diamant vert" qu'il en donne la confirmation. Il en apportera la preuve définitive l'année suivante avec "Retour vers le futur" qui lui permettra d'asseoire son statut et cela avec brio. 

En conclusion "A la poursuite du diamant vert" est un film d'aventure particulièrement enlevé. Un divertissement de qualité au charme indéniable et devant lequel je passe a chaque fois un très bon moment.