0151

 

Résumé: 

Eddie Muntz est l'un des trafiquants d'armes américains les plus doués de son époque. Après que sa dernière affaire en Amérique du sud ait tourné en catastrophe, Muntz a la chance de mettre la main sur les plans d'un tout nouveau modèle d'avion de chasse dont le concepteur s'est suicidé. Il ne faudra pourtant pas longtemps pour qu'il soit démasqué par la veuve de l'ingénieur Catherine Devoto. Cette dernière, sous les ordres de la firme pour laquelle travaillait son mari, propose à Muntz et à son ami pilote Ray de continuer leurs arnaques et de mettre tout en oeuvre pour vendre au plus offrant l'avion de chasse en question, le Peacemaker, un appareil qui est bien loin d'être au point!

01

Mon avis: 

"Le coup du siècle" est un véritable ovni dans la filmographie de William Friedkin. Nous avons souvent retrouvé le réalisateur là où on l'y attendait le moins mais on peut dire qu'avec ce film, il repoussait les limites. La première fois que j'ai eu l'occasion de le voir, les premières questions qui me virent à l'esprit furent: Mais où Friedkin voulait il en venir avec ce film? Qu'est ce qui a pu lui donner l'envie de s'investir dans un tel projet? Qui peut répondre à cette question a part Friedkin lui-même ?

En ce qui me concerne "Le coup du siècle" n'est pas un mauvais film juste une énorme déception. J'apprécie le film pour ce qu'il est: une comédie délirante sympathique et qui vous fait passer un bon moment... mais au vu du sujet elle aurait put être tellement plus! Le trafic d'armes tourné en dérision et cela entre les mains d'un cinéaste d'une telle envergure aurait pu donner lieu à l'une des meilleurs satires des années 80. 

A sa sortie le film fut présenté comme le "Dr Folamour" de son époque et c'est ce qu'il aurait put être si le projet s'était avérer plus ambitieux. Ici, rien de plus que l'histoire de trois arrivistes cherchant à faire fortune à tous prix, quitte à vendre un avion expérimental totalement désastreux au premier pigeon venu. Une sorte de film d'arnaque où les gags fusent à toute allure mais dont la moitié tombent à plat.
Je ne sais trop quoi penser ou dire sur ce film mise à part que les comédiens font le maximum et semblent s'investir le plus possible dans leurs rôles.

03

Chevy Chase se montre très crédible en trafiquant d'armes excentrique. Il donne beaucoup d'énergie à l'ensemble et apporte une essence comique à toute épreuve. Son interprétation se révèle être l'une de ses meilleures performances au cinéma. Toutefois, elle n'est pas encore assez bonne pour réhausser le niveau du film.

Sigourney Weaver apporte la touche de charme essentielle et nous proposes une performance sortant des sentiers battus. On ne peut pas dire qu'elle brille à l'écran, cela dit, sa présence apporte un plus non négligeable.

Gregory Hines quant à lui en fait souvent trop, malheureusement, mais au vu de son personnage, on ne peut pas vraiment lui en faire le reproche. Ray, pilote et ami de Muntz depuis toujours a souvent participé aux combines de son camarade mais cherchant à se racheter une conduite après avoir trouvé la foi, se révèle être particulièrement instable.
Voilà, pas grand chose à rajouter sur ce film distrayant mais plus que décevant au vu du potentiel de son sujet qui est ici exploité de façon très superficielle. Agréable à regarder mais plus que dispensable!